Médicament / Pr. Dié Kacou (Pharmacologue) : « Nous n’avons pas la culture du générique »

Vues: 205
Lecture: 1 minute

Pr. Dié Kacou, membre de la commission d’autorisation des médicaments à la direction de la pharmacie, du médicament et des laboratoires (Dpml, c’est elle qui autorise l’entrée ou pas, des médicaments en Côte d’Ivoire, ndlr) et par ailleurs pharmacologue, a confié vendredi à la presse en marge de la deuxième édition du « Café de la santé solidaire » à l’immeuble Crrae-Umoa au Plateau sur le thème « les médicaments génériques pour un meilleur accès aux soins », que les médecins ivoiriens n’ont pas la culture du générique.

« Nous n’avons pas une culture du générique en Côte d’Ivoire », a-t-il soutenu. « La culture du générique, a-t-il poursuivi, est anglophone. Elle n’est pas francophone ». Illustrant ses propos avec sa propre expérience, il a affirmé que « moi-même, avant 1994 (dévaluation), j’étais opposé au générique », a-t-il reconnu.

De fait, il y a une mauvaise publicité du médicament générique. Ce qui fait que le patient « lui-même, doute de la qualité des médicaments donnés dans les établissements de santé publique. (…) La population doit faire confiance au médicament générique qu’elle trouve dans nos hôpitaux », a-t-il plaidé.

 

Coulibaly Zié Oumar

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart