Modification de la Constitution ivoirienne/ Alain Lobognon , Pro-Soro: « Le RHDP ne détient pas les deux tiers au niveau du parlement »

Vues: 171
Lecture: 1 minute

Invité de la tribune du Fauteuil blanc du Nouveau Réveil, l’ancien ministre des Sports et proche collaborateur de Guillaume Soro a déclaré, hier, que « Le RHDP ne détient pas les deux tiers au niveau du parlement pour modifier la Constitution ». Réaction à la nouvelle de reforme de la loi fondamentale annoncée par l’hebdomadaire panafricaine Jeuneafrique et repris par les tabloïds, hier.

Il a demandé aux Ivoiriens d’arrêter de se faire peur. Alain Lobognon a indiqué également que le projet du chef de l’Etat ne peut prospérer non plus par la voie référendaire. L’ancien ministre des sports a relevé que la réforme annoncée va contre la lutte menée par le Rassemblement des républicains (RDR) et le Front populaire ivoirien (FPI), alors, partis de l’opposition. Il a rappelé que le Front républicain a exigé, entre autres choses, le bulletin unique, la limitation des mandats présidentiels à deux, le vote des jeunes à 18 ans et l’utilisation de l’urne transparente. Ainsi pour le président du MVCI envisager un scrutin à un tour un recul démocratique.

Sur la question du 3ème mandat d’Alassane Ouattara, l’invité du Fauteuil blanc a fait savoir que la loi fondamentale a « bouclé », « réglé » et « géré ». Pour illustrer ses dires, il a cité les articles 35, 55 et 183 de la Constitution qui selon lui indiquent clairement que, les dispositions qui n’ont pas changé restent en l’état. « Que fera Monsieur  Alassane Ouattara avec un troisième mandat ? », s’est-il interrogé avant d’ajouter « Acceptons l’alternance »

César Ebrokié

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart