Obsèques de Dj Arafat/Affi N’Guessan aux parents du défunt artiste : “Nous sommes venus pour témoigner que la Nation ivoirienne existe”

Vues: 476
Lecture: 3 minutes

Le Front populaire ivoirien (Fpi) n’est pas insensible au deuil qui frappe la Côte d’Ivoire depuis le décès de Dj Arafat, rappelé à Dieu dans la fleur de l’âge à l’issue d’un accident de la circulation le dimanche 11 août dernier. Dans un élan de solidarité et à la tête d’une forte délégation, le président de ce parti, Pascal Affi N’Guessan, s’est rendu, en début de soirée, vendredi dernier, au domicile de l’artiste sis à Cocody-Angré cité Groupement 4000, en vue de présenter les condoléances les plus attristées à la famille de Dj Arafat.

«Je voudrais saluer la famille de Didier et aussi tous les amis de la famille rassemblés ici ce soir. Nous sommes venus pour témoigner que la Nation ivoirienne existe et elle se retrouvera chaque fois que des circonstances pareilles surviennent. Il arrive qu’enfermés dans nos métiers, notre profession, nous suivons de loin ce que certains de nos frères apportent à la Côte d’Ivoire. Didier a choisi la musique, suivant en cela ce que ses parents et grands-parents ont eux-mêmes choisi. Nous avons tous dansé sur les titres de ses géniteurs. Et nous avons apprécié ce que Didier lui-même a apporté comme éclat à l’image de la Côte d’Ivoire”, a déclaré le président du Fpi.

Reconnaissant que le coupé-décalé aujourd’hui a envahi le monde entier, grâce principalement à ce que Dj Arafat a apporté après Douk Saga, Affi N’Guessan retiendra que “nous sommes tous fiers. Didier l’a fait pour nous tous, pour que nous soyons tous fiers d’être Ivoiriens. Quand un tel fils disparaît, la Côte d’Ivoire doit manifester sa solidarité autour de ce génie qu’elle perd. Nous sommes impliqués dans tout ce qu’il a fait pour la Côte d’Ivoire. Quand un tel monument disparaît, cela doit impliquer l’ensemble des Ivoiriens. Ce serait justice pour témoigner de notre reconnaissance face à toute la joie qu’il nous a apportée et aussi face à l’image qu’il a su véhiculer de notre pays”.

Dans ce sens, a-t-il ajouté, la Côte d’Ivoire fera savoir aux parents de Dj Arafat que “vous n’êtes pas seuls. Vous devez être fiers de votre fils. Il a honoré la Côte d’Ivoire, a mérité de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui où il nous quitte, quoi que parti politique, nous sommes intimement impliqués par tout ce que Didier a apporté à la Côte d’Ivoire. C’est un devoir de l’accompagner pour qu’il soit fier de la contribution qu’il a apportée au rayonnement de notre pays. Nous serons avec vous dans toutes les étapes de ses obsèques. Alors yako. Que Dieu l’accueille pour le travail qu’il a fait pour notre patrie !”.

Avant, le porte-parole de la délégation du Fpi, Raphaël Kouassi Yao, vice-président dudit parti, soulignera que “le président du Fpi, après l’annonce du décès de votre fils, ne pouvait pas ne pas venir saluer la famille. C’est dans ce cadre qu’il nous a réunis pour venir présenter ses salutations à la famille”.

Quant au porte-parole de la famille de Dj Arafat, il a d’abord souhaité la bienvenue à Pascal Affi N’Guessan et à la délégation du Fpi qui l’accompagne, tout en leur disant «yako ». Il n’a pas manqué d’ajouter : “Ce deuil ne concerne pas seulement la famille de Didier, mais toute la Côte d’Ivoire et les fils de cette nation.

Nous sommes très heureux de voir cette délégation qui est la preuve que Didier, étant artiste, avait aussi des parents, une famille. Cela nous réjouit parce que votre présence est la preuve que Didier était aimé», a-t-il fait remarquer. Confirmant la nouvelle du décès de leur fils en ces termes : “Vous voyez que toute la famille est là, c’est la preuve que la nouvelle que vous avez apprise est vraie. Didier nous a quittés suite à un accident de circulation. Nous avons prié, nous avons demandé la grâce de Dieu. Hélas, admis à la Polyclinique des II-Plateaux, Didier nous a quittés après son accident à 5 heures du matin. La joie qui m’anime, c’est que la foi chrétienne, la foi dans laquelle nous sommes nous donne l’assurance qu’un artiste ne meurt pas”.

Le porte-parole de la famille a, en outre, détaillé le programme des obsèques : “Le vendredi 30 août 2019, à partir de 16h jusqu’à l’aube au stade Félix Houphouet-Boigny, nous allons honorer notre fils, nous allons célébrer la grâce de Dieu dans sa vie. Et, le 31 août 2019, il y a la levée du corps à l’Ivosep, suivie de son enterrement au cimetière de Williamsville”.

Outre Pascal Affi N’Guessan, la délégation du Fpi comprenait, en autres, le secrétaire général Issiaka Sangaré, Ateby Williams, Augustin Komoé, Sanogo Mamadou, Diabaté Beh, le porte-parole Raphaël Kouassi Yao.

M.B.

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart