Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la Côte d'Ivoire à l'ouverture du Sara 2019

Ouverture du Sara 2019 : Le Vice-président de la Côte d’Ivoire prône une réinvention de l’agriculture ivoirienne

Vues: 87
Lecture: 3 minutes

« Agriculture intelligente et innovations technologiques : quelles perspectives pour l’agriculture africaine ? ». C’est le thème général de la 5ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA) qui a débuté vendredi 22 novembre 2019, sur le site des expositions d’Abidjan-Port Bouët. C’est dans une salle où il faisait chaud, dans le fond, malgré la climatisation que le vice-président ivoirien, Kablan Duncan, représentant le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a ouvert officiellement cette édition dans la matinée.

Les échanges ont débuté dans l’après midi par la conférence de haut niveau qui avait pour thème : “L’Agriculture africaine face aux opportunités qu’offrent les innovations technologiques”.

Le matin, Kablan Duncan avait souhaité que les échanges de cette édition permettent de prendre des résolutions innovantes pour le développement de l’agriculture en Côte d’Ivoire mais aussi en Afrique.

Pour ce faire, il recommande, entre autres, la solidarité entre les producteurs et même entre les pays. Il a pris l’exemple du cartel que la Côte d’Ivoire et le Ghana sont en train de mettre en place pour la commercialisation du cacao. Kablan Duncan n’a pas manqué d’exposer les bienfaits  du Programme national d’investissement agricole (Pnia) 1 (2010-2015) et 2 (2018-2025) en Côte d’Ivoire qui ont un coût respectif de 208,255 milliards FCFA et 11 905 milliards FCFA.

Le thème général de cette 5ème édition du Sara, au dire du vice-président ivoirien, interpelle tout le monde. “Il nous faut repenser et réinventer notre agriculture”, a-t-il dit. La réduction de l’impact du changement climatique et de la pauvreté, selon lui, doit constituer une préoccupation du continent africain et même de la Côte d’Ivoire.

Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Adjoumani Kouassi Kobénan a embouché la même trompette que son vice-président. Pour lui, la pratique agricole doit s’adapter au changement climatique. C’est à juste titre qu’il apprécie les échanges d’expérience qui doivent permettre le renforcement des capacités des producteurs. C’est en cela qu’il attend beaucoup de la présentation du Pnia 2ème génération le mardi 26 novembre 2019. Il a rappelé la présence du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, le lundi 25 novembre prochain, au Sara pour primer les planteurs. Son épouse Dominique Ouattara va ouvrir, pour sa part, les visites guidées le lendemain. Le Premier ministre Amadou Gon va lui présider la cérémonie de clôture de ce Sara, le 1er décembre prochain.

Le parc d’exposition du Sara

 

La cérémonie d’ouverture du Sara a été marquée par la distinction de plusieurs producteurs et coopératives. Ainsi que la reconnaissance du ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume. Et le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche, Aziz Akamouche. Ils ont été faits commandeurs de l’Ordre du mérite.

Ce sont 800 exposants comme prévision contre 718 pour l’édition 2017 qui prennent par au salon qui prend fin le dimanche 1er décembre 2019. Il est porté par trois ministères ivoiriens. Il s’agit du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, de celui en charge des Ressources animales et Halieutiques et du ministère des Eaux et Forêts.

Le Sara se veut une vitrine où les acteurs du monde agricole ont des opportunités d’affaires pour la promotion de leurs produits et le développement de l’agriculture.

Gomon Edmond

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart