Bilé Diéméléou,directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire (ARTCI)

Plan national de numérotation en Côte d’Ivoire: Le passage de 8 à 10 chiffres effectif en février prochain

Vues: 137
Lecture: 2 minutes

Le 1er février 2021, le nouveau Plan national de numérotation consacre le passage de 8 à 10 chiffres. L’information a été rendue publique, ce mardi 28 juillet 2020, par le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire (ARTCI), Bilé Diéméléou, lors d’une conférence de presse, au siège de son institution, à Abidjan-Marcory.

 Le changement de numérotation, selon lui, est dû au fait que  l’ancien plan est arrivé à saturation. Le nouveau plan, au dire du Dg de l’Artci, a une capacité de 10 milliards de numéros pour une durée de 50 ans contre 49 millions de numéros pour l’ancien plan. Le changement ne concerne que les numéros mobiles et fixes. “Le principe général du basculement est d’ajouter un préfixe devant les anciens numéros à 8 chiffres”, précise-t-il.  C’est à dire ajouter  “07” devant les anciens numéros d’Orange, “05” devant les anciens numéros de Mtn et “01” devant les anciens numéros de Moov. “Pour les numéros fixes, il faudra ajouter “27” devant les anciens numéros d’Orange, “25” devant les anciens numéros de Mtn et “21” devant les anciens numéros de Moov”, indique-t-il.

Bilé Diéméléou a promis que le nouveau plan de numérotation n’aura aucun impact sur le coût des services de téléphonie. Et que les tarifs en vigueur des opérateurs n’en seront pas impactés. “Le basculement est gratuit pour tous les abonnés. Il ne donne pas lieu à des changements de profils des abonnés et modifications de paramètres techniques utilisateurs (codes PIN, PUK, mot de passe mobile money etc.). Le basculement n’entraîne pas la perte des avantages en cours (crédit appel, data, bonus, compte mobile money etc.) et ne donne pas lieu à un changement de carte SIM,” a précisé, Bilé Diéméléou.  Il n’a pas voulu communiquer sur le coût de l’opération qui est supporté par les opérateurs. L’Artci, a-t-il dit, ne prend en charge que le volet de la communication du projet. Il a rappelé que le chiffre d’affaires du secteur de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire en 2018 était d’environ 1000 milliards FCFA contre plus de 1000 milliards FCFA en 2019. Il y a environ 37 millions d’abonnés en Côte d’Ivoire.

Gomon Edmond

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart