DERNIÈRES INFOS
La ville d'Abidjan et plusieurs de l'intérieures ont été frappées de plein fouet par des cordes de pluie

Pluies diluviennes sur la Côte d’Ivoire: 16 tués dans un accident, 8 morts dans les inondations

Vues: 64
Lecture: 1 minute

Les prévisions de fortes pluies diluviennes  des services de météorologie de la Sodexam ont laissé la désolation et la tristesse dans les foyers en Côte d’Ivoire pendant ce week-end.

Selon des sources proches des secours ivoiriens, tout d’abord, l’alerte à la vigilance a été lancée jeudi dernier. Les pluies torrentielles de vendredi dernier ont causé la mort de cinq personnes à Abidjan et une personne à Man (une fillette emportée par les eaux de ruissellement dans un caniveau). Le samedi, la série  noire a continué avec deux décès à Abobo-Bocabo (Une dame et son enfant tués lors de l’effondrement d’un mur sous la poussée des eaux).

Comme si le mauvais sort s’abattait sur la Côte d’Ivoire, les fortes pluies qui se sont abattues sur l’ensemble du territoire national dans la nuit de samedi à dimanche matin,  ont endeuillé des familles du côté d’Aniassué, une localité du département d’Abengourou. Selon des sources, un véhicule de transport  communément appelé « Massa », a tenté dimanche matin un dépassement dangereux  à un virage au niveau d’Aniassué. Roulant à vive allure en provenance d’Abidjan, le « Massa » s’est retrouvé nez à nez avec un autre voiture surpris par la manœuvre du transporteur. La chaussée glissante du fait de la pluie a précipité le choc si violent. 16 morts et 12 blessés au total !

Comme on le constate, l’imprudence du chauffeur de « Massa » a été manifestement, en partie, à la base de l’hécatombe. Mieux, les services de météorologie de la Sodexam, en donnant l’alerte Orange à la veille du week-end, appelaient à une grande vigilance des populations du vendredi au samedi. Malheureusement, ils n’ont pas été suivis par de nombreux Ivoiriens.  Causant ainsi de nombreux drames, des inondations et d’importants  dégâts matériels dans des quartiers précaires, en majorité.

           Didier Kéi

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart