Kais Saied, présenté par les observateurs comme un candidat anti-système tout comme son adversaire

Présidentielle en Tunisie : le candidat Saied renonce à faire campagne

Vues: 83
Lecture: 1 minute

Kais Saied, candidat à la présidentielle tunisienne qualifié pour le second tour a annoncé samedi selon les médias tunisiens, qu’il renonçait à faire campagne en raison du maintien de son adversaire Nabil Karoui en prison depuis fin août.

Pour lui, il s’agit de respecter l’égalité de chances avec son adversaire. « Je ne ferai pas personnellement campagne pour des considérations morales et afin d’éviter tout doute concernant l’égalité des chances entre les candidats », a ainsi indiqué Kais Saied arrivé en tête le 15 septembre dernier à l’issue du premier tour.

Sur le même sujet de l’égalité des chances, l’Onu a appelé à assurer une « égalité des chances » et une élection « pacifique et transparente » entre les deux candidats arrivés au second tour de l’élection présidentielle tunisienne qui est prévue pour le dimanche 13 octobre prochain.

Pour le président par intérim de la Tunisie,  Mohammed Ennaceur, l’incarcération d’un candidat était « une situation anormale pouvant avoir des répercussions graves et dangereuses sur le processus électoral ».

Nabil Karoui, sous le coup d’une enquête pour fraude fiscale et blanchiment depuis 2017, a été incarcéré une semaine avant le début de la campagne pour le premier tour de la présidentielle. Il accuse des rivaux politiques, notamment le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, d’avoir instrumentalisé la justice. Les demandes de libération présentées par ses avocats ont pour le moment été rejetées.

Coulibaly Zié Oumar

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart