Prévention des conflits en Afrique de l’Ouest : Les femmes de la CEDEAO veulent agir

Vues: 297
Lecture: 2 minutes

Renforcer le rôle des femmes en matière de prévention de conflit et en matière de médiation, dans le cadre de l’architecture africaine de paix et de sécurité. C’est l’objectif du Réseau des femmes de la CEDEAO, lancé, le mardi 5 novembre, à la représentation de CEDEAO, à Abidjan-Cocody.

Carlos Babacar Mbaye, le représentant résident  de l’organisation sous-régionale a indiqué que «Fem-wise-CEDEAO »   « constitue une plateforme de plaidoyer stratégique, de renforcement de capacité et de réseautage, destinée à promouvoir le respect et l’exécution des engagements pris en faveur de l’inclusion des femmes en matière de construction et de prévention de la paix ».  Il a estimé que cette initiative est une manifestation de l’importance que la CEDEAO attache à la paix et à la sécurité.  Poursuivant, il avancé que « Fem-Wise de la CEDEAO » travaillera en étroite collaboration avec le Conseil des sages de la CEDEAO.

Bijou Birch, représentante de l’Union africaine  a fait savoir que des priorités précises ont été arrêtées. A savoir, la professionnalisation du rôle des femmes, la garantie de faire participer les femmes dans le processus de paix, de façon significative et effective y compris en confiant la direction de missions officielles de médiation de haut niveau. A celles-ci, s’ajoutent, le lancement d’actions de femmes qui catalysent et mettent en exergue  l’engagement des femmes en matière de  médiation. Dr Siga Fatima Jagne, commissaire en charge  des Affaires sociales et genre de la commission de la CEDEAO  a abondé dans le même sens, en soulignant l’impact des conflits sur les femmes et les enfants. Selon elle, ce sont les principales victimes. D’où la nécessité pour elles de s’engager pour éviter les situations regrettables. Dr Siga Fatima a affirmé que les femmes agiront de façon effective à tous les niveaux pour impacter la paix.

Mme Awa représentante de ma ministre Bakayoko Ly Ramata a relevé que la Côte d’Ivoire a été premier pays d’Afrique, en 2007 à se doter d’un plan d’action pour la mise en œuvre de la résolution 1325 et 16ème au plan mondial.

Le lancement du réseau se poursuit et s’achève le mercredi 6 novembre. Au menu de l’événement, plusieurs sessions de débats.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart