Quatrième réunion du comité APEI Côte d’Ivoire-Union européenne: Les règles conjointes sur les exportations des produits définies

Vues: 62
Lecture: 1 minute

Un pas important dans la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique intérimaire (APEI) conclu entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne en 2007 a été franchi, le jeudi 28 novembre  au terme de la quatrième réunion du comité APEI Côte d’Ivoirien-Union européenne, à Abidjan, au ministère de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur. Les règles d’origines réciproques qui permettent de définir les procédures relatives aux conditions et modalités pour le bénéfice des préférences ont été définies. Cette avancée ouvre grandement la porte aux échanges, car désormais les caractéristiques techniques qui permettront aux services des Douanes de suivre l’accord sont connues. A cet effet, le comité a proposé un comité spécial Douanes et facilitation du commerce en vue de faciliter les choses. A cela s’ajoute des règles de procédures et les procédures d’arbitrage, la sélection d’une liste conjointe d’arbitres.

Jobst Von Kirchmann, ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire a estimé que ce processus n’est pas la fin, mais plutôt le début d’un  partenariat renforcé en Côte d’Ivoire et l’Union européenne. Aussi a-t-il a-t-il suggéré une accélération des choses pour aborder des thématiques plus importantes. Notamment, la question du développement durable dans les échanges commerciaux. Le diplomate européen a indiqué qu’ « Il y a un changement de consommateurs en Europe. On voit des gens qui veulent des produits qui ne contribuent pas à la déforestation ; qui ne favorisent pas le travail des enfants ».

Alassane Zié Diamoutené, directeur de cabinet du ministre de l’intégration africaine  a souligné  l’importance des échanges avec l’Union européenne. Il a avancé que désormais, il n’y a plus d’obstacle à l’APEI. Par ailleurs, le directeur de cabinet a indiqué que les enjeux de l’accord intérimaire concernent plusieurs acteurs dont, le patronat, le secteur privé et le PME.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart