Religion/ Nuit du destin 2020 à Abidjan : Le musulman ivoirien face à l’épreuve

Vues: 47
Lecture: 2 minutes

“L’épreuve, quelle compréhension en islam et comment y faire face?”. C’est le thème central de la Nuit du destin en Côte d’Ivoire en général et à Abidjan en particulier. La cérémonie officiel compte tenu de la Covid-19 s’est déroulée, le mardi 19 mai 2020, nuit, spécialement à la Radio diffusion télévision ivoirienne (RTI), chaîne publique, retransmise en directe par le Première chaîne, dans la commune de Cocody. Ce en présence du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, représentant le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Le conférencier principal, El hadj Haroun Koné, imam de la mosquée du Chu de Treichville, a déclaré que l’être humain quel que sa condition sociale est confronté à l’épreuve durant son existence. C’est la raison pour laquelle, le croyant, selon lui, doit rester positif face à l’épreuve dans la société. Au dire du conférencier, l’épreuve est soumise à un individu dans le but de déterminer son caractère et sa personnalité. El hadj Haroun Koné va plus loin pour dire que l’épreuve est un exercice qui permet de tester la foi d’un croyant. “C’est en cela que qu’il faut chercher secours dans l’endurance et la prière”, conseille-t-il.

Dans le cadre de la Covid-19, l’imam de la mosquée du Chu de Treichville, recommande la patience aux croyants. “Nous devons prier Allah pour qu’il lève le voile sur la pandémie. Gardons espoir car l’espoir est permis…Les endurants ne disent-ils pas que quand un malheur survient il faut se référer à Dieu?”, s’est-il interrogé. Mais la lutte contre la Covid-19, selon El hadj Haroun Koné, ne dispense pas le croyant du respect des mesures d’hygiène et barrières. Il a, en outre, annoncé la mise sur pied d’un comité d’éveil dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Le porte-parole du Conseil supérieur des Imams et des affaires religieuses en Côte d’Ivoire (Cosim), l’imam Sylla Sekou, pour sa part, s’est réjoui de ce que toutes les ressources humaines du monde se donnent la main dans le but de combattre la Covid-19. C’est dans ce sens qu’il invite chaque ivoirien quel que soit sa position sociale de cultiver la solidarité. “Il y va de la survie de la nation ivoirienne”, exhorte-t-il.

Quant au porte-parole du chef de l’Etat, le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, il recommande, entre autres, des prières aux musulmans dans le but de l’élection présidentielle apaisée. Il a remis 5 millions FCFA au Cosim, au nom du chef de l’Etat, pour contribuer aux frais de l’organisation de la veillée de prières.

Tous les intervenants ont prié pour le repos de l’âme du regretté Cheick Boikary Fofana, guide suprême de la communauté musulmane en Côte d’Ivoire, ex-président du Cosim. La lecture de versets a aussi constitué l’un des menus de la veillée.

Gomon Edmond

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart