Révision de la liste électorale /Koulibaly kuibert : « Si par extraordinaire, il y a 5 millions de personnes nous allons proroger l’opération »  

Vues: 269
Lecture: 2 minutes

La balle dans le camp des électeurs, pourrait-on dire ! Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Koulibaly Kuibert a annoncé, hier, le démarrage de la Révision de la liste électorale (RLE), à une conférence de presse au siège de l’institution, sise à Cocody. Comme indiquée depuis plusieurs jours, il a confirmé que l’opération se déroulera du 10 au 24 juin en Côte d’Ivoire et du 13 au 24 juin, à l’extérieur, pour les ressortissants ivoiriens, à l’étranger.

Sous le feu roulant des questions des journalistes, le président Kuibert a expliqué que les dispositions ont été prises pour permettre à l’ensemble des Ivoiriens en âge de voter et qui le souhaitent de s’inscrire sur la liste électorale. A cet égard, il a fait savoir que selon les projections, c’est environ 5 millions de personnes qui sont attendues. Koulibaly Kuibert a affirmé que « Si par extraordinaire, il y a5 millions de personnes, nous allons proroger l’opération ». Une façon de dire que la commission électorale a tout prévu.

Il a indiqué que depuis 2010, à chaque révision de la liste électorale, c’est en moyenne 250.000 à 300.000 nouvelles personnes qui sont enrôlées dans le fichier  électoral. Sur cette base, Koulibaly Kuibert a estimé que l’ouverture de 10.848 centres d’enrôlement est largement suffisante. « Si dans chaque  jour, dans chaque lieu de vote, il y a 50 personnes enrôlées, dans les 10.848, on récoltera 500.000 personnes. Ce qui fera environ 5millions sur les deux semaines », dira-t-il.

Le conférencier a souligné qu’une innovation majeure a été apportée. Qui consiste pour les personnes déjà inscrites sur le listing électoral à faire leur révision en ligne sans avoir nécessairement besoin de se déplacer. « Une faculté qui va contribuer à désengorger les centres d’enrôlement ». A cet effet, le président a relevé que les études ont montré que la majorité des participants à la révision sont des requérants déjà sur la liste et qui viennent pour des modifications.

Koulibaly Kuibert a rappelé qu’au regard de la loi ivoirienne, le vote n’est pas une obligation. Cela expliquerait selon lui que certains ne jugent pas nécessaire de se faire enrôler pour prendre part au vote. Le président de la commission électorale indépendante a expliqué qu’outre la carte nationale d’identité, les requérants peuvent utiliser une attestation d’identité, le récépissé de l’enrôlement à l’ONECI, et le certificat de nationalité.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart