Samba David (coalition des indignés) : « Nous appelons les Ivoiriens à sortir massivement, ce mercredi »

Vues: 29
Lecture: 2 minutes

Le président de la coordination des indignés de Côte d’Ivoire invite les Ivoiriens à une marche pour la paix. Il donne ici les contours de cette manifestation

Notre Voie : Vous projetez une marche dans un contexte politique tendu. N’avez-vous pas d’appréhensions ?

David Samba : Effectivement l’atmosphère est tendue. Nous constatons de part et d’autres que les positions sont rigides l’opposition martèle invariablement qu’il n’y aura pas d’élection le 31 octobre. Le régime soutient le contraire. Je voudrais rappeler que depuis l’annonce de la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat il y a des mouvements spontanés, à travers le tout le pays qui font des victimes. Depuis l’ouverture de la campagne électorale le 15 octobre, les choses vont de mal en pire. Face à cette situation, pourquoi ne pas s’asseoir entre acteurs politiques pour discuter. Le but de notre action c’est d’interpeller le président de la République à surseoir à tout ce qui est en cours et d’ouvrir des discussions. Il faut donner une chance à la paix pendant qu’il est encore temps.

Le président de la République a maintes fois affirmé qu’il n’y aura pas de report des élections. Pensez-vous que votre initiative a des chances d’aboutir?

Le président, comme nous, fait aujourd’hui, le constat de la menace réelle sur les élections. Il n’y a pas longtemps je lisais quelques part que la CEI invitait les populations à retirer leurs cartes d’électeurs dans des commissariats. Dans une interview accordée au JDD le présidant nous apprenait que le nombre de bureaux de vote est passé de 22000 à 10.000. ça veut clairement dire que certains électeurs seront lésés. Nous même avons fait l’amer constat que près de 66% des électeurs n’ont pas retiré leurs cartes. Les éléments susmentionnés ne donnent guère le sentiment que les élections se dérouleront paisiblement. Aussi le président de la République en sa qualité de garant de la paix se doit-il de faire profil bas pour sauver les meubles et éviter la catastrophe à notre pays. Sous Laurent Gbagbo il y a eu la même situation. Mais où le président Gbagbo n’est-il pas parti, pour aller rechercher la paix. Pour la paix il n’y a aucun sacrifice de trop. Si les élections constituent une menace pour la paix alors le président doit revoir sa position.

Quelles sont les dispositions pratiques de cette marche ?

Nous avons appelé l’ensemble des Ivoiriens à nous rejoindre en prenant part à ce mouvement pour dire non à la tenue des élections dans ces conditions.  La marche sera éclatée et organisée sur toute l’entendue du territoire. Nous demandons aux populations d’être de blanc vêtu car nous venons brandir le drapeau blanc de la paix. Dans chaque ville, les marcheurs se dirigeront vers la préfecture ou la sous-préfecture pour remettre un mémorandum pour dire non à la tenue des élections dans ces conditions. Le dialogue préélectoral est mieux que le dialogue poste-electoral. Par ailleurs nous manifestations ne fait pas de tri entre les Ivoiriens. Que tu sois du RHDP du FPI ou du PDCI tu as besoin de la paix. Donc tout le monde est invité. La paix n’est pas un  vain mot. C’est la raison pour laquelle nous appelons tout le monde à la marche blanche pour dire non à la guerre en Côte d’Ivoire. Nous attendons les Stars les leaders de la société civile etc pour dire non à la guerre.

                                      Interview réalisée pas César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart