Santé : Les armées africaines veulent se prémunir contre les épidémies

Vues: 67
Lecture: 1 minute

S’organiser pour mieux réagir à la survenue des épidémies. C’est le défi des armées africaines participant depuis ce lundi 18 novembre, à la 8ème  édition de l’Alliance des Partenaires pour la riposte aux épidémies (APORA), au Radisson Blu, d’Abidjan.

Il s’agit selon les organisateurs de présenter les compétences d’intervention des forces armées de Côte d’Ivoire  en cas de flambées épidémiques. En outre, il est question d’évaluer les capacités médicales du service de santé des armées à réagir  ou soutenir d’autres pays de la région. Et de promouvoir le partenariat civilo-militaire efficace dans les domaines de la santé.

Le ministre de la Défense Ahmed Bakayoko a souligné les menaces qui planent sur le continent, à travers l’épidémie de l’Ebola et les conséquences des catastrophes naturelles dans certains pays du continent. Cette situation, selon lui, donne tout le sens à ces assises, sensées trouver des pistes, en vue de parer à toutes éventualités d’urgence sanitaire. Pour illustrer ses dires, il a évoqué le rôle de l’armée ivoirienne  dans la prévention de l’épidémie de l’Ebola. L’armée, a-t-il fait savoir, a été l’outil  autour duquel s’est organisé la Défense contre l’Ebola. Le ministre Ahmed Bakayoko a estimé que l’armée est l’institution à même de réagir efficacement face aux  épidémies.

L’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Richard K. Bell a exprimé la fierté des Etats-Unis à accompagner les Etats africains dans cette aventure. Il a invité les autres Etats  africains à se joindre à l’initiative pour la rendre plus dynamique.

24 pays sur les 26 pays membres sont présents. Les travaux prennent fin  le 22 novembre.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart