Suivi citoyen de l’APEI: La CSCI renforce les capacités des organisations

Vues: 52
Lecture: < 1 minute

La Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) a initié récemment, à Dabou, un atelier de formation de formation, à l’attention des organisations de la société civile, aux fins du renforcement de leurs capacités. Le but recherché est de donner les rudiments à ces acteurs pour le suivi-citoyen de l’accord de partenariat économique intérimaire (APEI) entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne. Entre autres acteurs, les organes de projet, le comité de pilotage, les commissions thématiques et les comités régionaux. « Il s’agit pour nous d’évaluer cet accord, de voir vraiment s’il œuvre pour le bien-être des populations. Parce que notre mission concerne le bien-être des populations. Les gouvernements successifs ont endossé cet accord. Nous devons voir si cet accord œuvre véritablement au bien-être des populations.  Il doit profiter aux opérateurs économiques, aux petits agriculteurs. Nous essayons de voir s’il y a des choses à corriger et nous attirons l’attention des gouvernants sur ces situations. Si ce n’est pas  le cas nous n’hésiterons à réagir », a soutenu Mahmadou Kouma, Coordonnateur national de la Convention société civile ivoirienne. Poursuivant, il a indiqué que l’APEI est outil important d’autant plus qu’il permet aux produits ivoiriens d’accéder au marché européen sans taxes.

Laurent Levrad, responsable du GREC a soulignant la nécessité pour les acteurs de saisir les enjeux des APEI.

Cet accord de libre-échange réciproque, conclu en 2008 et entré en vigueur en 2018, prévoit un calendrier de libéralisation tarifaire en 5 phases sur la période 2019-2029, sur le principe de suppression immédiate et non progressive des taux. L’offre d’accès comporte 6128 lignes tarifaires dont 88% des lignes à libéraliser en 10 ans (répartis en catégorie A, B et C en fonction du degré de transformation, notamment) et 730 produits exclus (« catégorie D » non libéralisée).

                                                      César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart