DERNIÈRES INFOS
M. Dominique Plin et Dr. Konaté Seidou

Symposium international sur la transfusion sanguine: Les professionnels africains du sang à Abidjan

Vues: 56
Lecture: 2 minutes

Dr. Konaté Seidou, directeur du CNTS et président du Réseau d’Afrique Francophone de Transfusion Sanguine (Rafts) et M. Dominique Plin, directeur des opérations du laboratoire Diagast ont annoncé ce matin au cours d’une conférence de presse au siège du Cnts à Treichville, la tenue demain d’un symposium sur « La place de la recherche des agglutinines irrégulières (Rai) et de l’hémovigilance dans la sécurité transfusionnelle en Afrique ». C’est-à-dire, les précautions à prendre dans la transfusion sanguine chez les personnes qui développent des anti-corps produits par l’organisme et qui se retournent contre lui.  Il s’agit du 6ième symposium international du Rafts qui aura lieu du 8 au 10 octobre à l’hôtel pullman à Abidjan-plateaux.

Selon Dr. Konaté, cette édition est une opportunité pour les 27 pays attendus, d’échanger entre eux, de se donner des conseils et de trouver des solutions idoines à leurs insuffisances. C’est également, a-t-il poursuivi, l’occasion de faire l’état des lieux des recommandations données aux précédents symposiums et faire de nouvelles recommandations, si besoin est.

«Le but du Rafts est d’aider les pays membres à appliquer les recommandations de l’Oms», a-t-il précisé.

Pour lui, bien que «la Côte d’Ivoire ait gagné la bataille du sang propre», il incombe aux populations de s’impliquer dans la sensibilisation du don de sang afin d’éveiller les consciences et surtout combattre les maladies telles que le paludisme qui causent des anémies.

«La plupart de nos pays sont au top niveau de la sécurité infectieuse. Mais, du côté immuno-hématologique (étude des propriétés du sang et ses réactions face à des corps étrangers, ndlr), ce n’est pas encore très évident. Aujourd’hui, il faut qu’on aille plus loin», a-t-il souhaité.

De son côté, M. Dominique Plin a justifié qu’«au lieu d’aller visiter les 27 pays, on vient en Côte d’Ivoire pour les rencontrer». Tout en se disant honoré de venir en Côte d’Ivoire, il a relevé les motivations de son entreprise.

Sponsoriser activement les initiatives du Rafts, a-t-il retenu, est un grand intérêt pour Diagast. Ce symposium est donc, est certain M. Plin, une belle opportunité pour l’entreprise commerciale de toucher aussi un plus grand nombre.

Il a, en outre, loué le professionnalisme du directeur du Cnts. «On est convaincus par Dr. Konaté. Son enthousiasme, son audace, son expertise, son action parlent pour lui», a-t-il apprécié.

Créé en 2006 en Algérie, le Rafts regroupe les pays francophones et lusophones de l’Afrique. A l’occasion de ce 6ème symposium, cette tribune accueille, toutefois, un pays anglophone : le Ghana.

M.C.B

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart