Visite d’État le Moronou : Les populations sont restées chez elles

Vues: 513
Lecture: < 1 minute

Il n’y avait pas foule à Bongouanou, hier, à l’arrivée d’Alassane Ouattara, pour cette visite annoncée de longue date. La mobilisation et l’ambiance dans la ville, était loin de celle d’une visite du président de la République. Horsmis à l’aérodrome où étaient rassemblés quelques dizaines de personnes, tout le long de l’artère, de Kangandi à la préfecture, était clairsemé, voir calme. Les bongoualais donnaient le sentiment de ne pas être informés de l’arrivée du chef de l’État. Les commerces, les faiseurs de métier s’adonnaient à leurs tâches quotidiennes.
Le tam-tam parleur, le kinian kpli ( grand tam-tam) n’a pas crépité pour annoncer l’arrivée d’un hôte à Bongouanou. Tout comme les sonorités des danses traditionnelles du riche folklore agni, ont brillé par leur absences. Les forces de l’ordre déployées en nombre par rapport à l’événement n’ont finalement rien eu à faire.
Et pourtant ? Depuis plusieurs semaines, Ahoua N’Doli Théophile, inspecteur général d’Etat , par ailleurs, cadre RHDP, est sur le terrain pour convaincre les populations à accueillir le chef de l’État. Il a rencontré le différentes couches sociales au nombre desquelles, les jeunes, les femmes, les chefs traditionnels pour ne citer que ceux-là. Selon les sources concordantes, l’inspecteur général a soutenu qu’il s’agit d’une visite républicaine qui ne visent rien d’autre que le développement de la Région. Selon les mêmes sources, certaines personnes n’ont pas caché leur inquiétude par une campagne électorale prématuré.

César Ebrokié

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart