DERNIÈRES INFOS
Une rue presque vide de la commune de Yopougon ce matin

Yopougon : Voici les contraventions qui mettent les transporteurs en colère

Vues: 271
Lecture: 3 minutes

Les transporteurs de la commune de Yopougon, une banlieue au Nord de la ville d’Abidjan ont paralysé leur commune ce matin pour protester contre les nouvelles contraventions de la Mairie dirigée par M. Gilbert Kafana Koné.

Selon le communiqué des transporteurs et organisations des chauffeurs roulant de la commune de Yopougon, dont Notrevoienews.com a eu copie,  ils se mettent en grève contre les “contraventions émises par la police municipale de Yopougon”. “Nous demandons, poursuit le communiqué, à l’ensemble des conducteurs, un arrêt de travail de 48 h à partir  du mardi 14 janvier (aujourd’hui, ndlr) 2020 ».  Ainsi, les taxis communaux, les minicars appelés « Gbaka » ont tous arrêté de rouler. Les rues d’ordinaire grouillantes , sont restées vides toute la journée.

Selon eux, ils subissent 31 contraventions avec des amendes allant de 5000fcfa à 50.000fcfa que les conducteurs des véhicules de transport en commun doivent payer en cas d’infraction.

Les grévistes, dans le déroulement de leur  protestation, ont même menacé de s’attaquer aux bus de la société des transports abidjanaise (Sotra), une société d’Etat. Finalement, dans la soirée, ces bus pouvaient circuler au grand bonheur des populations.

Selon la loi N°2012 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales, les maires ont le pouvoir de police dans les limites de leur périmètre communal.

Cependant, selon plusieurs observateurs, cette situation est  incompréhensible. Ils étonnent  que le maire instaure ces nouvelles taxes dans la mesure où l’Etat a déjà établi des contraventions liées notamment à la circulation routière.

Certes,  l’arrêté du Maire de Yopougon ne se limite pas qu’aux seules infractions routières, il y a aussi des amendes contre les contrevenant à la propreté dans sa commune, mais pour nos interlocuteurs, M. Gilbert Kafana Koné, « devait se limiter à là ».

L’arrêté communal sur les contraventions signé par le Maire de Yopougon

 

En effet, depuis le 1er avril 2019, le Ministère de l’Intérieur et de la sécurité a présenté de nouvelles contraventions routières selon trois catégories : contravention de première classe 500 fcfa ( défaut d’appareil avertisseur à tout cycle, la circulation de cycliste sur autoroute…)  ; la contravention de deuxième classe 1000 fcfa et 10.000 fcfa ( non respect de la distance de sécurité et usage de téléphone au volant) et les contraventions de troisième classe 2000 fcfa (excès de vitesse, non respect des stop et feux rouge, défaut de ceinture de sécurité passager et conducteur, circulation sens interdit, accélération du véhicule sur le point d’être dépassé). Pourquoi alors ces nouvelles amendes au niveau de la circulation routière à Yopougon?

Pour le Colonel Tra Zobi, directeur de la Police Municipale, « cette décision est salutaire. Elle met fin aux stationnements sauvages des véhicules. (…) Notre commune doit changer de visage », rapporte le site 7info.ci .

Selon le site Koaci, le Maire Gilbert Kafana Koné estime qu’il s’agit de lutter contre « le désordre urbain ». Et que  les « Gbaka et les taxis communaux ne sont pas spécifiquement  visés par les mesures » qu’il a pris. Pour lui, il s’agit d’amendes pour dissuader afin de mettre fin au désordre urbain dans sa commune.

Coulibaly Zié Oumar

 

Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart