Zimbabwe: Le père de l’indépendance a tiré sa révérence 

Vues: 255
Lecture: < 1 minute

“C’est avec la plus grande tristesse que j’annonce le décès du père fondateur du Zimbabwe et de l’ancien président, le commandant Robert Mugabe”. C’est par ce tweet que l’actuel chef de l’État du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwaa annoncé ce matin, la mort à Singapour de Robert Mugabe. 

“Le commandant Mugabe était une icône de la libération, un panafricain qui a dédié sa vie à l’émancipation (…) de son peuple. Sa contribution à l’histoire de notre nation et de notre continent ne sera jamais oublié. Que son âme repose en paix”, a poursuivi le président zimbabwéen selon une traduction de France 24. Robert Mugabe est mort alors qu’il était allé se faire soigner à Singapour. Un pays où il allait régulièrement se faire traiter de son vivant. 
 
Robert Mugabe a initié la lutte contre l’occupant britannique. Il a obtenu gain de cause en 1980 avec l’indépendance proclamée de ce qui s’appelait la Rhodésie à l’époque. 
Ainsi, pendant 37 ans (1980-2017) Robert Mugabe a dirigé le Zimbabwe. 
Mais, en octobre 2017, Mugabe entre en conflit ouvert avec son vice-président Emmerson Mnangagwa qu’il limoge. Ce dernier se replie en Afrique du sud, le pays voisin. D’où il reviendra quelques jours plus tard, pour démettre  Mugabe du pouvoir avec l’aide de l’armée, la Zanu-PF, son parti et des anciens combattants avec qui il avait mené la lutte armée pour l’indépendance. Contraint, l’homme de 93 ans, à l’époque, rend sa démission le 21 novembre 2017. 
 
Coulibaly Zié Oumar 
Partager
commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

0

Your Cart